Belrusk Index du Forum
Belrusk
Welcome home, Loser.
 
Belrusk Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Histoire ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belrusk Index du Forum -> Administration -> Et on tuera tous les affreux... -> Glossaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ash Crescent
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2007
Messages: 105
Sexe: Féminin
Race: Farfadette
Clan: Clan des Zami Desanimo
Classe: Pisteuse

MessagePosté le: Mar 24 Juil - 23:22 (2007)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Il existe un lieu dans l’univers, un lieu mystique et inconnu de tous, dans lequel réside « Les Créateurs ». Ces hauts personnages sont connus comme étant a l’origine de toute chose et de toute vie. A ce lieu modulable à la neutralité absolue, chaque être surnaturel peut accéder. Ils y sont libres, a l’aise, et jouissent de tous les avantages, divins ou autres, imaginables.
Un soir ou un matin, nul n’aurait put l’affirmer de part l’intemporalité du lieu (autrement nommé… heu… Céans?), on y organisa le tout premier tournois de poker inter-divinités au monde (ils testent leurs inventions, normal). A ce moment là, les règles n’avaient pas encore été définitivement fixées, et chacun les interprétait a son avantage.

Vint alors le moment de la finale. Il ne restait autour de la table plus que 4 joueurs: Candia, une fillette blonde toute de blanc vêtue avec des tresses; Norbert, un nain trapu tout en armure (qu’il ne quittait d’ailleurs jamais, même pas pour aller aux toilettes.); Klug, un troll naturiste; et enfin Paolo, un grand brun, fraîchement friseté et manucuré. Voilà comment se déroula la scène (je le sais, j’y étais):

Tous quatre étaient réparti autour d’une table ronde. Norbert menait aux points lorsque Klug, habituellement amorphe, déclara.

"Le 14 de carreaux est déjà sortit. Y'a quelqu'un qui triche!"

Sans lever les yeux de son jeu, Paolo lui répondit, plutôt mal a l’aise.

"On a pas encore fixé un nombre définitif de cartes que je sache… Et puis toi tu comptes les cartes c’est pas mieux..."

Mais Klug, s’il n’était pas connu pour sa fulgurante vivacité disposait néanmoins d’un quelque sens de la répartie.

"J’ai le droit de compter dans ma tête."

"On entends tout ce que tu penses sombre bouse! Que tu comptes dans ta tête ou a haute voix, pour nous c’est pareil!"
Candia avait parlé d’une petite voix suraigu, et se mit a taper sauvagement du pied.


"Et puisque c’est comme ça, moi aussi j’veux des cartes en plus!!"

Norbert, qui avait enfin réussit a prendre la main, semblait contrarié. Il décida donc de prendre les choses en mains... Ou presque.

"Bon, le prochain qui triche je le prend a coup de hache."

"Hey, je reve ou tu m’as traité de bouse, la  morveuse? Tiens bouffe les tes cartes!"

Il était rare que Klug s’énerve, mais il était évident que le troll n’aimait pas se faire traiter de bouse. Dans son excès de colère il avait créé une pluie de carte qui fonçait tout droit sur la petite blonde. La bouche pleine de cartes, Candia incanta un sort puissant destiné a faire réduire la tête de Klug. Malheureusement elle avait eu du mal a articuler, et elle s’était trompé dans sa formulation. Ainsi, au lieu de toucher le troll, le sort avait touché Bob, dieu parmi les dieu. S’en était suivi alors une baston générale.

Il fut finalement décidé de punir les 4 joueurs de poker. Ils avaient troublé la paix et la neutralité du lieu, aussi devraient ils séjourner pendant un temps indéfini sur Belrusk, misérable monde profane.
Ils furent donc banni, et Bob devint un suicidaire névrosé. N’ayant jamais put retrouvé une taille de tête normal, il perdit toute crédibilité et se fit reverser par le vil Pwul qui prit sa place a la tête des dieux. Ce dernier oublia complètement nos 4 pauvres dieux, bloqués sur Belrusk.

Une fois sur Belrusk, les dieux changèrent d’apparence pour passer incognito parmi la faune locale:

Klug le naturiste se transforma en une plantureuse rousse aimant par dessus tout courir nue dans la foret. Il fut ainsi catégorié par les habitants locaux comme étant la déesse de la nature et des animaux.

La petite peste blonde capricieuse, égocentrique et tocoman (qui a des tocs quoi… elle ne mange, ne porte et ne bois que des trucs blancs) se vieillit de quelques années. Son apparence alors candide et bienveillante apparut aux gens naturellement. Ils la pensaient aimante et généreuse et en firent une déesse bonne et bienfaitrice.

Norbert lui, développant un grave complexe d’infériorité, se transforma a l’image des males de ce nouveau monde. Mais dans son désir de grandir, notre nain préféré s’emporta et se grandit démesurément. Il mesurait maintenant dans les 3m50. Il fut craint de tous et respecté par les guerriers, desquels il devint le dieu.

Paolo se trompa d’abord dans ses formule et dut passer une centaine d’année sous la forme d’une tortue de mer. Il retrouva finalement la bonne formule, mais malheureusement, toutes ces années passées dans la carapace d’une tortue compliquèrent les choses. Ainsi, lorsqu’il voulu retrouver son apparence originale, il s’incarna sous la forme d’un homme-reptile. Les méchants comme les gentils virent en lui l’incarnation du mal absolue. Mais bien évidemment, tout ceci n’était qu’un fâcheux malentendu.

Alors qu’ils n’aspiraient qu’a purger leur peine tranquillement, le monde se prit d’intérêt pour eux. Des clans de fanatiques se formèrent, et tous furent idolâtrés. On leur attribua des volontés et des propos qu’ils n’avaient jamais exprimés ni même pensés, et on se servit de leurs noms comme prétexte a de nombreuses guerres.
Un jour, les dieux en eurent assez, et quittèrent leur forme corporelle pour se fondre dans les éléments. Candia ne fit plus qu’une avec l’eau, Klug se joignit a la terre, Paolo fusionna avec le vent et Norbert essaya d’abord de se jeter dans le feu, puis se ravisa et décida finalement de se lier avec le fer.
Ils attendraient ainsi le moment ou ils pourraient rentrer chez eux. Aux yeux de tous, les dieux avaient disparus. Mais leurs nouvelles formes développa sur Belrusk la magie. Seuls certains élus aux sens très fins y avaient accès, mais elle était bien là.
Les affrontements et atrocités redoublèrent alors d’intensité tandis que les dieux eux se retrouvaient une fois par mois dans une grotte, sur une île déserte au milieu de l’océan, pour jouer au poker.
_________________
C'est un monsieur, il rentre dans un café et puis plouf.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Juil - 23:22 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belrusk Index du Forum -> Administration -> Et on tuera tous les affreux... -> Glossaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com